Connectez-vous

Nouveau numéro

DETECTION PASSION N° 129 Mars/Avril 2017
Couverture
Voir le sommaireAjouter à votre panierVoir toute la collectionAbonnement au magasine

Rechercher sur le site

Cailloux, coquillages, amulettes et talismans

image

imageIl faut distinguer le talisman de l'amulette : le talisman attire des influences bénéfiques, tandis que l'amulette sert à se protéger, à repousser le mauvais sort. Dès l’époque gauloise, de petits cailloux blancs ont été montés en pendentifs, mais nous ne savons pas quel était leur rôle.


Plus tard, des coquillages et des otolithes de poissons ont vraisemblablement servi de talismans.

imageA La Tène Finale (IIe / Ier s.avant J.-C.) existe un type d’amulettes un peu particulières, consistant en un petit caillou blanc retenu par des griffes ou emprisonné dans une cage ou une monture de bronze. Il s’agit en principe d’un petit galet blanc de rivière tout à fait ordinaire, alors pourquoi lui conférer autant d’importance ? On peut penser qu’il a été ramassé à l’époque dans un sanctuaire ou dans un lieu sacré, et qu’il était censé être porteur de pouvoirs magiques ou d’ondes bénéfiques. Etait-il porté par n’importe qui, ou au contraire était il réservé à une classe bien particulière? Il sera difficile de répondre à cette question. Sans leur monture en bronze, ces petits cailloux seraient vraisemblablement passés directement aux déblais dans les fouilles. Leurs montures métalliques permettent donc de mettre en évidence une pratique cultuelle ou superstitieuse de l’époque. Si très peu d’exemplaires ont été retrouvés en fouilles, les prospecteurs doivent au contraire en découvrir assez régulièrement, avec ou sans leur pierre. Ces amulettes sont en cours d’étude et de recensement, alors si vous en avez trouvées, merci de nous communiquer de bons clichés, avec les dimensions et la provenance très précise(infos@detectionpassion.fr).

1 : Petit galet monté dans une sorte de fronde en bronze. H. totale 41 mm, poids 31 g. Provenance Haute-Garonne (?). (Communiqué par Jean-Philippe).

2 : Petit galet bien blanc retenu par des griffes.
Cet objet a été publié dans Détection Passion nos 16 et 25, mais sa provenance et ses dimensions n’ont pas été spécifiées. Un exemplaire similaire a été découvert en fouilles à Bibracte (Mont Beuvray, Nièvre).

3 : Cette cage en bronze a vraisemblablement renfermé un petit galet ou une dent. Elle a été découverte par Aladin au sud de l’Eure.
Longueur totale 50 mm. Deux objets similaires, ayant peut-être renfermé une canine de porc, ont été découverts en fouilles dans une tombe gauloise à Bouy (Marne), parmi un lot d’amulettes représentant un pavillon de carnyx, une hache, un cheval, un taureau ou un boeuf, un chien ou un loup. (Gallia 35, 1977).

4 : “Grelot-cage” du Premier Age du Fer (Hallstatt). Ces objets faisaient partie de parures bruissantes (la parure des Frettes, au Musée de Besançon, en compte une vingtaine), et n’avaient a priori pas un rôle d’amulette.

5 : “Cage ouverte” en bronze provenant d’Eure-et-Loir (Sam Suffit). H. 31 mm.

6 : Luxueuse pendeloque mérovingienne composée d’un cristal de roche pris dans une monture en argent. Tombe féminine de la basilique de Saint-Denis.

7 : Cage en bronze de conception archaïque ayant vraisemblablement renfermé quelque chose. H. 30 / 35 mm. Prov. ouest de la région parisienne (Merlin).

8 : “Cage ouverte” en bronze, équipée d’une forte bélière de suspension, et renfermant encore un petit caillou blanc retenu par des “griffes”. H. 48 mm. Prov. nord de Paris (?) (Carnute-95).

Une autre pratique, connue depuis l’Age du Bronze, consistait à retenir une canine ou une griffe animale dans une monture métallique (fig. 15 et 16).

imageSurvolons rapidement les périodes postérieures :

des amulettes et des talismans faits de pierres, de coquillages, de dents ou de griffes existent bien entendu, mais encore faut-il qu’ils soient équipés d’une monture métallique pour entrer dans le cadre de cet article (cf. fig. 15).

C’est à la Renaissance que nous retrouvons quelques objets pour le moins curieux :

d’abord des coquillages relativement communs, pris dans une monture en plomb-étain ou en argent. Il s’agit de petites “porcelaines”, que l’on peut dénicher sur les côtes méditerranéennes, pour le plus proche. (Après un séjour en terre, la porcelaine blanchit complètement).

A noter qu’on en trouve déjà en pendentif à l’époque mérovingienne. Les exemplaires présentés (fig. 9, 10, 11) dateraient du XVIIe s.

D’autres pendentifs en argent renferment une matière dure et blanche qui a pu être définie comme des otolithes de poissons. Ces concrétions minérales se trouvent dans l’oreille interne des vertébrés en général (l’homme en possède), et dans certains poissons en particulier.

J’ignore quel pouvoir était censés détenir les otolithes de poissons et les porcelaines, ou quelles légendes leur étaient attachées. (Avis aux connaisseurs).

On peut soupçonner, d’après l’objet de la figure 11, un rapport avec la religion chrétienne.

A noter également dans le même registre “l’œil de Lucie”, souvent monté en pendentif.

Il s’agit de l’opercule d’un coquillage appelé “turbo” ou “bijou”, que l’on trouve dans le bassin méditerranéen. Il présente une face où se dessine une spirale.

image

Chargement en cours

Veuillez patienter svp...

RESPECTONS L'ARTICLE L 542 DU CODE DU PATRIMOINE

Art. L 542 : Nul ne peut utiliser du matériel permettant la détection d'objets métalliques, à l'effet de recherches de monuments et d'objets pouvant intéresser la préhistoire, l'histoire, l'art ou l'archéologie, sans avoir aupréalable obtenu une autorisation administrative délivrée en fonction de la qualification du demandeur, ainsi que de la nature et des modalités de recherches. Les contrevenants sont passibles d'amendes de la classe 5. Cette réglementation a pour but la protection des sites archéologiques. Les autorisations de recherches archéologiques effectuées à l'aide de détecteurs de métaux sont à demander au préfet de la région concernée

Nouveau numéro

DETECTION PASSION N° 129 Mars/Avril 2017
Couverture
Voir le sommaireAjouter à votre panierVoir toute la collectionAbonnement au magasine

Connectez-vous

Rechercher sur le site